Dans le monde

Logo_La petite sirene (11).png

Etats-Unis: La sur-médicalisation des jeunes

Pour prévenir la sur-médicalisation des jeunes non conformistes et les dommages résultant de traitements médicaux sur des mineurs trans-identifiés, des associations de plus en plus nombreuses cherchent à sensibiliser la communauté médicale et de la santé mentale, les organisations LGBT, parents, écoles et médias.

imrs.php.jpg

LA SANTÉ MENTALE ABANDONNE LES ENFANTS TRANSGENRES
LA THÉRAPIE EXPLORATOIRE DU GENRE EST UNE ÉTAPE CLÉ. POURQUOI LES THÉRAPEUTES NE LA PROPOSENT-ILS PAS ?

960x614_drapeau-americain-illustration.w

Les médecins transgenres mettent en garde contre les soins non sexistes pour les jeunes

Lisa Littman

7ff62220-3b33-11eb-b8af-c172657ef71c-240x300.jpg

Lisa Littman, professeure adjointe à l’école de santé publique de l’Université Brown, propose le terme de ROGD (rapid-onsent gender dysphoria, ou dysphorie de genre à déclenchement rapide) afin de décrire la manifestation soudaine de symptôme de dysphorie de genre chez des adolescents qui n'avaient jusqu'ici témoigné d'aucun trouble de ce type.

A partir d'interviews de parents, elle souligne l'influence des pairs et des réseaux sociaux dans ce syndrome qui serait un mécanismes d'adaptation sociale dans un contexte de troubles psychiques liés à l'adolescence.

La suite ici.

960x614_drapeau-americain-illustration.w

L'Arkansas interdit l'accès à une transition médicale aux mineurs transgenres

16909734lpw-16910477-article-traitement-

États-Unis : « l'idéologie du genre » a encore frappé

shutterstock_1348907327.jpg

Un site américain extrêmement complet et bien référencé sur la question du traitement invasif de la transidentité chez les mineurs

unnamed (15).jpg

Les personnes transgenres plus à risque de problèmes de santé mentale