• Noir Icône YouTube
  • Noir Twitter Icon

L’Observatoire des discours idéologiques sur l’enfant et l’adolescent émane d’un collectif pluridisciplinaire qui souhaite mettre en garde les professionnels de l'enfance sur l'impact des réseaux sociaux et du militantisme.

 

Nous souhaitons inviter parents et professionnels à questionner les pratiques qui en découlent, en particulier celles qui peuvent avoir des impacts durables et même irréversibles sur la santé et l'existence des enfants, sujets en devenir.

Nos premiers travaux ont porté sur le diagnostic de "dysphorie de genre".

 

Logo_La petite sirene (5).png

Actualités

7cd04d0b99a35f845367e051910df870061a1d84f3341571b0b14174f371bfb3.webp

«Disney, école, sport, réseaux sociaux... Le lobbying trans s'introduit à tous les niveaux de la société»

FIGAROVOX/ENTRETIEN - Disney promet de favoriser les personnages issus de la communauté LGBT et des minorités raciales. Ces grandes firmes culturelles participent à la promotion de l'idéologie trans, en faisant fi des intérêts de l'enfant, expliquent les cliniciennes Caroline Eliacheff et Céline Masson.

Caroline Eliacheff est pédopsychiatre, psychanalyste et Céline Masson est psychanalyste, professeur des Universités. Ensemble, elles publient La Fabrique de l'enfant-transgenre (éditions de l'Observatoire). Et coordonnent l'Observatoire des discours idéologiques sur l'enfant et l'adolescent- la petite sirène (Observatoirepetitesirene.org/).

La présidente de Disney, Karey Burke, a déclaré qu' «en tant que mère [d'un] enfant transgenre et d'un enfant pansexuel», elle soutient le fait d'avoir des «personnages LGBTQIA dans nos histoires» et souhaite qu'au moins 50 % des personnages Disney appartiennent à la communauté LGBTQIA et aux minorités raciales. Quel regard portez-vous à ce sujet ?

Caroline ELIACHEFF et Céline MASSON. - C'est un coup de maître pour la militance LGBT ! Peu de femmes sont aussi puissantes que Karey Burke. Les films Disney ayant une vocation universelle, il s'agit d'imposer à la terre entière l'idéologie - car c'en est une - LGBT. Nul doute que nombre de personnes vont se rattacher à cette communauté pour profiter de ces quotas ! Il n'empêche qu'au nom de la diversité, Karey Burke réinvente la ségrégation avec son corollaire : la montée des tensions et des ressentiments entre communautés. Espérons qu'au moins un de ses cinq enfants soit hétérosexuel : lorsque les LGBT domineront le monde du cinéma, les hétérosexuels seront minoritaires et maman prendra leur défense.

La suite ici