• La petite Sirène

La société et les mineurs «transgenre»

Notre société est traversée par différents mouvements de revendication identitaire, ouvrant sur des débats où il n’est pas facile de se risquer mais qu’il est néanmoins nécessaire de mener, notamment quand on défend l’idée que la vie en collectivité nécessiterait parfois une indifférence aux différences.

C’est dans ce contexte qu’un des phénomènes les plus révélateurs de ces revendications a vu le jour : les demandes soudaines de changement de sexe au nom de ressentis, appelé encore « transidentité ». C’est sur les réseaux sociaux, qui privilégient les émotions et l’expression immédiate, que les ressentis trouvent les conditions de leur amplification et une certaine résonance empathique. Les ressentis sont partageables, immédiatement communicables par ce vecteur hautement sensible. La « transidentité » s'inscrit dans une nouvelle passion dominante de nos sociétés démocratiques à savoir le ressentisme[1], dont la variante victimaire renforce cette posture de revendication identitaire.


Lire la suite

Posts récents

Voir tout