top of page
  • Marcus Evans

Évaluation et traitement d’une personne dysphorique de genre ayant des antécédents traumatiques

ABSTRACT


Cet article présente un cas composite basé sur un groupe de transitions femme-homme ayant des antécédents de traumatisme dû à une séparation précoce ou à une maladie familiale. Ces traumatismes précoces peuvent interférer avec le processus d'intégration de l'esprit et du corps. Les symptômes de la dysphorie de genre surviennent souvent ou augmentent en réponse à des séparations ultérieures plus tard dans la vie, au fur et à mesure que les individus passent de l'enfance à l'âge adulte. On note une augmentation des références aux cliniques de genre à la puberté ou au point de séparation d'avec la famille, car les individus sont confrontés à la perspective de quitter la maison pour aller à l'université. Atteintes d'angoisses liées à l'apparition de la puberté ou d'angoisses de séparation, ces personnes recherchent parfois une transition médicale pour reprendre le contrôle de leur corps. L'exploration des problèmes psychanalytiques sous-jacents peut aider les cliniciens à évaluer diverses influences conscientes et inconscientes et aider les patients à prendre des décisions plus éclairées sur l'opportunité de poursuivre une transition médicale. L'accent mis sur les mécanismes de défense et les formes de pensée peut aider les cliniciens à trouver des moyens de travailler avec des personnes qui peuvent être très défensives et concrètes dans leur pensée et se sentir menacées par le fonctionnement de leur esprit.


Comments


bottom of page