top of page
  • Writer's pictureLa petite Sirène

Autodafé 2024 - An article in Le Point today - 27 February 2024

« Les livres ne brûleront pas, les idées ne seront pas emprisonnées.

Les censeurs et les inquisiteurs ont toujours perdu dans l’Histoire. »


Alfred Whitney Griswold, Historien et éducateur américain,

16e président de l'Université de Yale de 1951 à 1963

 

Voici une tribune en soutien au livre “ La fabrique de l’enfant-transgenre ” de Céline Masson et Caroline Eliacheff signée par près de 300 personnes dont


Bruno Sire, professeur des universités, président honoraire de l'Université Toulouse-Capitole ; Élisabeth Badinter, philosophe ; Denis Peschanski, historien, directeur de recherche émérite au CNRS ; Sylviane Agacinski, philosophe ; Didier Sicard, professeur honoraire de médecine, ancien président du comité consultatif national d'éthique ; Israël Nisand, professeur émérite de gynécologie obstétrique ; René Frydman, médecin, professeur honoraire des universités ; Arnold Munnich, pédiatre, généticien, professeur honoraire des universités ; Jacques Robert, professeur émérite de cancérologie à l'université de Bordeaux, praticien hospitalier honoraire au centre de lutte contre le cancer de Bordeaux, ancien président de la Société française du cancer ; Chantal Delsol, philosophe, académicienne ; Nathalie Heinich, sociologue, directrice de recherche au CNRS ; Claude Habib, professeur honoraire Sorbonne nouvelle ; Dany-Robert Dufour, philosophe, professeur honoraire à Paris 8 ; Yann Diener, psychanalyste et éditorialiste à Charlie Hebdo ; Jean-Francois Braunstein, philosophe, professeur émérite à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne ; Manuel Valls, ancien Premier ministre ; Caroline Yadan, députée ; Ayyam Sureau, écrivain ; Alain Seksig, inspecteur d'académie honoraire ; Iannis Roder, professeur agrégé d'histoire ; Marin Karmitz, cinéaste ; Romain Goupil, cinéaste ; Muriel Beyer, membre du directoire groupe Humensis ; Mathilde Nobécourt, éditrice, psychologue clinicienne ....  voir ci-après la liste complète des signataires 



« Transactivisme » :

ces censeurs qui infiltrent l’Université


TRIBUNE. Des médecins, enseignants et intellectuels dénoncent une propagande de l’idéologie « trans » au sein du monde académique, sans contrôle, et au détriment de la liberté d’expression.


Par un collectif**

Publié le 27/02/2024 à 15h00


« C'est une immondice ce livre. Si vous voulez le lire, ne l'achetez pas ou brûlez-le ! » Tels sont les propos entendus par les participants à une « formation aux transidentités » dans une université française en février 2024*. Quel livre la formatrice missionnée et rémunérée par l'Université jugeait-elle nécessaire de brûler ? La Fabrique de l'enfant transgenre, de Caroline Eliacheff et Céline Masson, paru en 2022 (éditions de l'Observatoire).


Depuis que la prédiction de Heinrich Heine s'est réalisée – « Là où l'on brûle des livres, on finira par brûler des hommes » –, on frémit lorsque quiconque incite à brûler un livre. Rappelons que le motif de certains autodafés revendiquait « la pureté de la culture » en brûlant tout ce qui ne relevait pas de la doxa du moment. Qu'un tel propos puisse se tenir dans l'enceinte de l'université, sans que son auteur semble même en percevoir le caractère proprement scandaleux, ajoute une dimension supplémentaire à l'indignation : au détriment de la liberté d'expression, c'est la liberté de suppression qui prévaut… en toute impunité.


L'impact des réseaux sociaux


Cette démarche pyromaniaque, propre aux idéologies totalitaires, est promue sans vergogne par certains mouvements transactivistes, qui ont réussi à imposer leur propagande militante au sein même du monde académique. Elle consiste à supprimer les contradicteurs ainsi que leurs écrits dès lors qu'ils paraissent comme faisant obstacle au projet d'imposer de nouvelles normes.


Comment ? Par une rhétorique radicale, intimidante, menaçante, invoquant la lutte contre les discriminations, véritable bouclier victimaire neutralisant toute contradiction. On exclut au nom de la tolérance, on limite la liberté d'expression pour ne pas blesser les « minorités ».



Mais en quoi ce livre, en particulier, gêne-t-il tant ? Sorti en 2022, il a lancé l'alerte, car personne, à l'époque en France, n'avait émis le moindre questionnement concernant la prise en charge médicamenteuse des enfants et des adolescents se déclarant « trans », dont le nombre était en train d'augmenter de façon significative.


Ce livre relevait notamment l'impact des réseaux sociaux sur les adolescents, et mettait en garde contre le scandale sanitaire que constituent les traitements appliqués aux mineurs. Un scandale qui, depuis cette date, n'a pas manqué d'éclater dans plusieurs pays. Les traitements hormonaux, voire chirurgicaux, n'ont en effet, à ce jour, pas fait la preuve scientifique de leur innocuité ni de leur efficacité. Lorsqu'il s'agit de la santé physique et psychique de jeunes personnes – enfants, adolescents, voire très jeunes adultes –, il est impérieux que toute formation sur la transidentité se fasse l'écho de la controverse médicale.


Observer un moratoire


Derrière cette traque aux opposants transparaît une mentalité totalitaire enrobée de bons sentiments au nom des individus autodéterminés. On y observe la volonté de réifier un trait identificatoire en marqueur identitaire irrécusable et définitif. Le « projet » de remplacement d'un fait – il y a deux sexes – par une nouvelle norme – on peut changer de sexe à volonté – prétend s'imposer à la collectivité sans aucun débat de société préalable, une étape pourtant essentielle dans une démocratie.


On peut s'étonner que nombre d'universités jugent nécessaire de proposer des « formations à la transidentité » aux étudiants et aux personnels sans aucun contrôle ni sur la formation, la qualification, ni sur la compétence des formateurs, alors même qu'elles sont responsables de ce qui s'y transmet.


Nous demandons à tous les présidents d'université d'observer un moratoire sur ce type de formations, et au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche de diligenter une enquête publique sur le financement et sur la nature des associations accréditées et les diplômes des formateurs.


*Nous ne pouvons dévoiler ni le nom du formateur ni celui de l'université en raison de la violence que déploient les militants contre leurs opposants. Nous tenons à disposition du ministère de l'Enseignement supérieur et de France Universités les informations relatives à cette formation : lieu, date, intervenant et verbatim du contenu.


** Signataires : Bruno Sire, professeur des universités, président honoraire de l'Université Toulouse-Capitole ; Élisabeth Badinter, philosophe ; Denis Peschanski, historien, directeur de recherche émérite au CNRS ; Sylviane Agacinski, philosophe ; Didier Sicard, professeur honoraire de médecine, ancien président du comité consultatif national d'éthique ; Israël Nisand, professeur émérite de gynécologie obstétrique ; René Frydman, médecin, professeur honoraire des universités ; Arnold Munnich, pédiatre, généticien, professeur honoraire des universités ; Jacques Robert, professeur émérite de cancérologie à l'université de Bordeaux, praticien hospitalier honoraire au centre de lutte contre le cancer de Bordeaux, ancien président de la Société française du cancer ; Chantal Delsol, philosophe, académicienne ; Nathalie Heinich, sociologue, directrice de recherche au CNRS ; Claude Habib, professeur honoraire Sorbonne nouvelle ; Dany-Robert Dufour, philosophe, professeur honoraire à Paris 8 ; Yann Diener, psychanalyste et éditorialiste à Charlie Hebdo ; Jean-Francois Braunstein, philosophe, professeur émérite à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne ; Manuel Valls, ancien Premier ministre ; Caroline Yadan, députée ; Ayyam Sureau, écrivain ; Alain Seksig, inspecteur d'académie honoraire ; Iannis Roder, professeur agrégé d'histoire ; Marin Karmitz, cinéaste ; Romain Goupil, cinéaste ; Muriel Beyer, membre du directoire groupe Humensis ; Mathilde Nobécourt, éditrice, psychologue clinicienne ; Gérard Rabinovitch, philosophe, sociologue, essayiste ; Beryl Koener, pédopsychiatre ; Isabelle de Mecquenem, professeur agrégée de philosophie ; Manuel Maidenberg, pédiatre ; Christophe Verselle, professeur de philosophie, formateur à l'Inspe d'Amiens ; Jean-Daniel Lalau, professeur de nutrition, CHU d'Amiens, Université de Picardie Jules-Verne ; Rachel Desailloud, professeur d'endocrinologie, CHU Amiens Picardie-UPJV ; Christian Mosbah, psychiatre, psychanalyste ; Xavier-Laurent Salvador, maître de conférences (HDR), langue et littérature médiévales, Université Sorbonne Paris-Cité ; Hélène Godefroy, psychanalyste ; Rozalina Dotchéva, traductrice de La fabrique de l'enfant transgenre en bulgare ; Laetitia Petit, maître de conférences-HDR, Université d'Aix-Marseille ; Robert Naeije, interniste, professeur émérite à l'Université Libre de Bruxelles ; Catherine Louveau, sociologue, professeure émérite ; Fabienne Servan-Schreiber, productrice de films ; Anne Santagostini, psychiatre et psychanalyste ; Florent Poupart, psychologue, professeur de psychologie clinique et psychopathologie, Université Toulouse-2 ; Caroline Valentin, avocat ; Marie-Laure Léandri, psychologue clinicienne ; Yves Charles Zarka, professeur émérite de philosophie à l'Université Paris Cité ; Joseph Ciccolini, pharmacologue, Aix-Marseille Université et Assistance-Publique Hôpitaux-de-Marseille ; Marie-Myriam Ibn Arabi, chef d'établissement Éducation nationale ; Jean-Pierre Winter, psychanalyste et essayiste ; Gilles Falavigna, essayiste, éditeur ; Louise L. Lambrichs, romancière, essayiste, poète ; Albert Doja, professeur d'anthropologie, Université de Lille ; Bernard Ferry, psychanalyste ; Joëlle Penso, pédopsychiatre ; Daniel Halpérin, pédiatre ; Madeline Le Pollès, soignante, transsexuelle, collectif L'être trans ; Olivier Halimi, psychologue, psychanalyste ; Christian Godin, philosophe ; Nora Markman, psychanalyste ; Pierre-André Taguieff, philosophe et historien des idées, CNRS ; Jacqueline Schaeffer, psychanalyste ; Dominique Altmann Crestinu, endocrino-gynécologue ; Fabienne Ankaoua, psychanalyste ; François Richard, psychanalyste membre de la Société psychanalytique de Paris, professeur émérite à l'Université Paris-Cité ; Véronique Segonne, psychanalyste, ancienne attachée des hôpitaux de l'AP-HP ; Anne Brun, professeure émérite de psychopathologie et de psychologie clinique, Université Lyon-2 ; Paul Denis, psychiatre, psychanalyste SPP ; Thierry Lamote, maître de conférences HDR, Université Paris-Cité ; Liliane Kandel, sociologue, essayiste, féministe ; Gilles Denis, historien des sciences, Université de Lille ; Jean-Marc Triffaux, psychiatre, professeur de psychiatrie, Hôpital de jour universitaire La Clé, Université de Liège (Belgique) ; Wilfried Gontran, psychologue, psychanalyste ; Michel Tibayrenc, directeur de recherche émérite IRD ; Corinne Gervais, cadre de l'Éducation nationale, Académie de Créteil ; Vincent Tournier, maître de conférences de sciences politiques, IEP de Grenoble ; Maurice Berger, pédopsychiatre, ex-professeur associé de psychopathologie de l'enfant ; Karinne Gueniche, maître de conférences HDR Université Paris-Cité ; Fabien Ollier, directeur des éditions QS ? et de la revue Quel Sport ? ; Annie Sugier, présidente de la Ligue du droit international des femmes ; Sophie Audugé, directrice SOS Éducation ; Philippe Raynaud, professeur de science politique, Université Panthéon-Assas ; Myriam Szejer, pédopsychiatre psychanalyste, présidente de l'association La Cause des bébés ; Vincent Coussedière, professeur agrégé de philosophie, essayiste ; Hubert Heckmann, maître de conférences ; Isabelle Denys, médecin gynécologue ; Yana Grinshpun, maître de conférences en sciences du langage ; Catherine Zittoun, psychiatre pédopsychiatre cheffe de pôle GHU Paris ; Jean-Paul Leclercq, psychologue clinicien ; Anna Cognet-Kayem, psychologue, psychanalyste, directrice académique, SFU-Paris ; Patrick Belamich, psychiatre psychanalyste ; Frank Muller, professeur émérite d'Histoire moderne, Université de Strasbourg ; Christine Cohen-Grappin, psychologue clinicienne, CRGR Rennes ; Nadia Geerts, maître-assistante en philosophie et essayiste ; François Rastier, directeur de recherche, CNRS ; Monette Vacquin, psychanalyste, essayiste ; Michèle Vianès, présidente de Regards de femmes ; Martine Benoit, professeur des universités, Université de Lille ; Bérénice Levet, docteur en philosophie, professeur à l'IPC (Faculté libre de philosophie) ; Margaret Tudeau-Clayton, professeure émérite, Université de Neuchâtel (Suisse) ; Monique Lauret, psychiatre, psychanalyste ; Florence Peyrefitte, pédiatre ; Jean-Marie Brohm, sociologue, professeur émérite des universités ; Chantal Bousquet, médecin généraliste ; Pierre Vermeren, professeur d'histoire contemporaine à l'université Paris-1 Panthéon-Sorbonne ; Jean Szlamowicz, linguiste ; Anne Delafosse-Bazin, psychanalyste membre d'Actualité de la psychanalyse à Troyes ; Rhadija Lamrani Tissot, psychanalyste et linguiste ; Jean-Pierre Lebrun, psychiatre, psychanalyste, essayiste ; Damien Serieyx, éditeur ; Hala Oukili, journaliste, essayiste ; Marianne Brody-Baudin, professeur émérite en psychologie clinique ; Christian Flavigny, ancien chef de clinique, assistant des Hôpitaux de paris, pédopsychiatre ; Henry Plauchu, professeur émérite de génétique clinique à l'Université Claude-Bernard Lyon-1 ; Pierre Delvolvé, professeur émérite de l'Université de Paris Panthéon-Assas, membre de l'Institut ; Patrick Guyomard, psychanalyste, directeur des éditions Campagne Première ; Béatrice Dessain, licencié en psychologie, Université de Liège, psychanalyste ; Patrick Miller, psychiatre, psychanalyste, membre formateur de l'Association psychanalytique internationale ; Émile Rafowicz, psychiatre, psychanalyste et ancien médecin directeur de deux CMPP en région parisienne ; Odile Marcombes, psychologue clinicienne, psychanalyste ; Michel Fichant, professeur émérite, Sorbonne Université ; Eva-Marie Golder, psychanalyste ; Nicole Malinconi, écrivain ; Fadila Maaroufi, directrice de l'Observatoire européen des fondamentalismes ; Brigitte Poitrenaud-Lamesi, chercheuse émérite, Université de Caen-Normandie ; Emmanuelle Hénin, professeur de littérature comparée à Sorbonne Université ; Barbara Goutte, psychologue clinicienne et psychanalyste ; Claudie Bougon-Guibert, vice-présidente du CNFF ; Anne-Laure Boch, chirurgienne, praticien hospitalier ; Corinne Ehrenberg, psychanalyste ; Karine Papillaud, journaliste ; Olivia Sarton, juriste ; Gérard Fitoussi, psychanalyste, psychologue clinicien, psychologue médical (Israël) ; Alexandre Ledrait, maître de conférences des universités, Université de Caen ; Frederick Schminke, professeur d'anglais ; Catherine Vanier, psychanalyste ; Corinne Guyonnet, psychologue et thérapeute en santé sexuelle ; Patrice Lévy, psychologue clinicien psychanalyste ; Michel Bruno, psychologue, psychanalyste, membre de la SPF ; Nicolas Liengme, pédopsychiatre ; Claudio Rubiliani, biologiste, docteur d'État ; Luis Fernando Macías García, professeur du département de philosophie, Université de Guanajuato (Mexique) ; Jean-Marie Lacroix, microbiologiste, professeur des universités ; Nicole Einaudi, pédopsychiatre ; Michaël Saada, psychiatre ; Guy Dana, psychiatre, psychanalyste ; Jean-Louis Doucet-Carriere, psychiatre, psychanalyste ; Guillaume Bigot, politologue et éditorialiste ; André Versaille, auteur, éditeur ; Sara Daniel, reporter de guerre ; Thierry Delcourt, psychiatre ; Tristan Garcia-Fons, pédopsychiatre, psychanalyste ; Pascale Belot-Fourcade, psychiatre, psychanalyste ; Pierre Marchal, psychanalyste, docteur en Philosophie, chargé de cours émérite à l'Université catholique de Louvain (Belgique) ; Hélène Moinerie, directrice d'établissement supérieur privé ; Élie Chouraqui, réalisateur, scénariste ; Nicole Farges, psychanalyste ; Laurent Jolissaint, physicien ; Jean-Éric Schoettl, ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel ; Justine Schaeffer, comédienne, psychologue ; Anne du Peloux, DRH, membre du cercle Olympe ; Jean Giot, professeur émérite de l'Université (Namur) ; Aicha Boumaza, psychanalyste SPP ; Jean-Yves Chagnon, professeur émérite à l'Université Sorbonne Paris-Nord ; Luc Vandecasteele, médecin généraliste ; Michaël Saada, pédopsychiatre ; Sophie Dechêne, pédopsychiatre ; Delphine Scotto Di Vettimo, maître de conférences à l'Université d'Aix-en-Provence ; Isabelle Martin Kamieniak, psychanalyste titulaire de la SPP, directrice de la collection Débats en psychanalyse aux Puf ; Linda Weil-Curiel, avocate ; Gilles Lacan, ancien magistrat ; Vassilis Kapsambelis, psychiatre, psychanalyste SPP ; Silvia Fabrizio-Costa, professeure émérite, langue, littérature et civilisation italiennes ; Sabina Lambertucci-Mann, médecin, pédopsychiatre, psychanalyste, membre titulaire formateur de la SPP ; Laure Caille, présidente de Libres Mariannes ; Michèle Tribalat, démographe ; Éric Suire, professeur d'histoire moderne, directeur des Presses universitaires de Bordeaux ; Maud Sauvageot, psychanalyste ; Géraldine Cerf de Dudzeele, psychologue clinicienne psychanalyste SPF ; Michel Messu, professeur honoraire, PHILéPO, Centre de philosophie, d'épistémologie et de politique ; Florence Guignard, psychologue clinicienne, chercheuse, psychanalyste SPP/API/SEPEA ; Marie José Gelamur Le Baud, psychologue clinicienne, psychanalyste membre de la SPP ; Françoise Morvan, militante féministe et administratrice de la LDIF ; Gilbert Diatkine, psychanalyste ; Ana Szapiro, psychanalyste et professeur titulaire à l'UFRJ (Université Fédéral de Rio de Janeiro) ; Sylvie Pons Nicolas, psychiatre, psychanalyste membre de la SPP ; Leonardo Orlando, docteur en science politique ; Béatrice Guilbault Finet, MCF en sciences de l'Éducation et de la formation, Université de Picardie Jules-Verne ; Marie Moisdon, formatrice égalité, l'association WDI France-noues femmes ; Patrick De Neuter, professeur émérite de l'Université de Louvain (Belgique) ; Dominique Rio Di Maria, pédiatre ; Hélène Constant, psychologue clinicienne au service universitaire de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent du CHU Purpan (Toulouse) ; Rémi Pellet, professeur de droit, Université Paris-Cité ; Céline Pina, journaliste ; Nicole Nataf, psychologue et psychanalyste ; Régine Waintrater, psychanalyste, thérapeute familiale et de couple, MCF émérite, Université Paris-Cité ; Nicole Athéa, gynécologue-endocrinologue ; Catherine Desprats Péquignot, maître de conférences HDR Honoraire – Université Paris-Cité ; Patrick Martin-Mattera, professeur de psychologie, Université Catholique d'Angers ; Suzanne Ferrières-Pestureau, psychologue clinicienne, docteur en psychanalyse ; Silvia Carrasco Pons, professeur d'Anthropologie ; Laetitia Belle, maître de conférences-HDR, Université Rennes-2 ; Maria Adela Laserna, psychanalyste, membre titulaire de la société psychanalytique de Paris ; François Lévy, psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne (SPF) ; Thierry Bokanowski, membre titulaire honoraire de la SPF ; Piotr Krzakowski, docteur en psychologie, membre titulaire de la SPP ; Alexandra Bouchard, docteur en psychologie, psychologue clinicienne, psychanalyste ; Geneviève Bréchon, professeur émérite Université de Tours ; Bernard Brusset, psychiatre et psychanalyste, professeur honoraire de psychopathologie, Université Paris-Cité ; Danièle Rosenfeld-Katz, psychanalyste, ancienne maîtresse de conférences des universités ; Luz Zapata, psychanalyste, MCF HDR psychologie clinique, psychopathologie, psychanalyse, Université de Brest ; Élise Joncheres-Weinmann, psychanalyste ; Brigitte Juy, psychanalyste ; Edson Luiz André de Sousa, psychanalyste, professeur de psychologie à l'Université de Rio Grande do Sul (Brésil) ; Catherine Weismann Arcache, psychologue, professeur émérite en psychologie clinique et psychopathologie à l'Université de Rouen ; Karin Tassin, psychologue psychanalyste, membre adhérent SPP ; Catherine Jongen, sexothérapeute ; Bernard Chervet, psychiatre, ancien président et membre formateur de la SPP ; Annick Duraffour, professeur de lettres ; Rachel Rosenblum, neuropsychiatre, psychanalyste ; Michel Botbol, professeur émérite de psychiatrie infanto-juvénile (UBO) ; Jean-Michel Vives, professeur de psychologie clinique et psychopathologie, Université Côte d'Azur ; Gilles Errieau, médecin ; Gilbert Abergel, psychanalyste ; Olivier Riou, maître de conférences énergétique & génie des procédés, Université Paris-Est-Créteil ; Marielle David, pédopsychiatre ; Marika Bergès-Bounes, psychanalyste (ALI), coresponsable du groupe de psychanalyse d'enfants ; Évelyne Tysebaert, psychanalyste (Liège) ; Alain Mery, psychanalyste (Troyes) ; Annemarie Hamad, psychanalyste ; Agnès Lauras-Petit, psychomotricienne, docteur en psychologie clinique et pathologique, psychanalyste IPA ; Véronique Blum-Legrand, architecte d'intérieur ; Patrick Kitabgi, directeur de recherche Inserm, neurobiologie ; Natalie Felzenszwalbe, avocate honoraire ; Marie-Estelle Dupont, psychologue clinicienne ; Bernard Voizot, médecin psychiatre ; Anne Joos, licenciée en psychopédagogie et formation d'adultes, psychanalyste AFB ; Edmond Blattchen, journaliste RTBF retraité, producteur-présentateur du mensuel TV Noms de dieux ; Viviane Chetrit- Vatine (Ph. D), présidente de la société psychanalytique en Israël ; Marie-France Dispaux-Ducloux, psychologue, psychanalyste, membre formateur de la société belge de psychanalyse ; Bérengère de Senarclens, psychanalyste ; Pierre de Senarclens, professeur des Universités ; Carole de Senarclens, coach certifié ; Philippe Valon, psychiatre, psychanalyste, membre titulaire de l'association psychanalytique de France ; Johanna Velt, psychiatre-pédopsychiatre ; Diane Drory, psychologue, psychanalyste ; Sylvestre Clancier, philosophe, poète et universitaire ; Marie-Christine Pheulpin, maître de conférences-HDR ; Gisèle Harrus, psychanalyste, universitaire ; Virginie Martin-Lavaud, docteur en psychologie (Angers) ; Cristina Lindenmeyer, psychanalyste, professeure de psychopathologie, Université Sorbonne Paris-Nord ; Sylvie Maréchal, psychologue au CMPP de Troyes ; Aude Mirkovic, maître de conférences HDR en droit privé ; Guillaume Drago, professeur de droit public, Université Paris-2 ; Bertrand Mathieu, professeur agrégé des Facultés de droit ; Philippe Pichot, maître de conférences HDR en histoire du droit ; Anne-Marie Le Pourhiet, professeur émérite de droit public ; Armelle Josseran, avocat ; Capucine Augustin, avocat ; Nicolas Sild, professeur de droit public, Université Toulouse-Capitole ; Françoise Besson, avocat honoraire ; Tanguy Barthouil, avocat au barreau d'Avignon ; Stéphane Caporal-Greco, professeur de droit public ; Marie-Thérèse Avon-Soletti, maître de conférences honoraire d'histoire du droit ; François-Xavier Clément, philosophe et éducateur, chef d'établissement scolaire privé ; Jérôme Triomphe, avocat au barreau de Paris ; Sylvain Salles, avocat, enseignant à l'Université Lyon-3 ; Emmanuel Sapin, chirurgien infantile ; Vincent Rébeillé-Borgella, médecin généraliste ; Hélène Castel, psychiatre ; Marie Poulain Berhault, Ater, psychopathologie, Université Rennes-2 ; Pierre Lévy-Soussan, psychiatre, psychanalyste ; Aurélien Marq, essayiste, haut fonctionnaire ; Luminitza Claudepierre Tigirlas, docteure en psychopathologie et psychanalyse de Paris-7, psychologue clinicienne, psychanalyste ; Marc Grisard, cadre en entreprise, retraité ; Denis Schmitt, ex-président d'Actualité de la Psychanalyse à Troyes ; Béatrice Braun-Guedel, psychiatre, psychanalyste, membre titulaire formateur de la SPP ; Marie-Rose Boodts, psychologue clinicienne, psychanalyste ; Marie-Claire Deldaele, infirmière sociale ; Philippe Vangeebergen, médecin généraliste ; Núria Mata, psychologue (Espagne) ; Fanny Cohen Herlem, pédopsychiatre ; Bronwyn Winter, politiste, féministe, professeure émérite d'études transnationales, Université de Sydney (Australie) ; Benoit Servant, psychiatre, psychanalyste, Laurence Aubry, Maitre de conférences en lettres, psychanalyste (Société psychanalytique de Paris), Jacques Sédat, psychanalyste, Laurence Aubry, Maitre de conférences en lettres, psychanalyste (Société psychanalytique de Paris)

20 views

Comentários


bottom of page